Nature ! (O Toi qui fis ces Hommes saintement ! .​.​.​)

by Clara Venus

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

1.
06:31
« Boat People » On voit au loin les Boat People Avec leurs cravates et leurs banderoles Ils vont devoir quitter le pays On ne veut plus d’eux ici Spéculateurs et marketeurs Sont ils de bons rameurs Politiciens et parachutes dorés Sauront ils bien nager Les extrémistes, les lobbyistes Suivront leurs lingots dans les abysses Pollueurs de masse et toute la clique Échoueront sur la banquise de plastique Ton système est mort ...
2.
« Médium Héritage » Si je vous dis qu’Adolf Hitler est l’amour de mes vies Qu’elle porte le voile en Angleterre et est battue par son mari Hier j’ai croisé Arthur Rimbaud qui sortait du métro Costume 3 pièces, cravate serrée, il se trouvait très beau Je sors de la maternité où j’ai serré mon nouveau-né C’est Attila dans le couffin, est ce que je dois m’inquiéter ? Témoin malgré moi de vos réincarnations J’ai le médium héritage, mais je tairai ton nom ... Mère Teresa a bien changé, juchée sur les wc Elle se tape des mecs en discothèque et sans se faire prier Voulez-vous savoir ce qu’est devenu Jimi Hendrix ? Il fait djihad aux Émirats, enrôlé par Malcolm X Quant au Roi Lézard il ne s’est pas encore décidé S’il serait champion de billard ou mendiant à Bombay Témoin malgré moi de vos réincarnations J’ai le médium héritage, mais je tairai ton nom ... Et Kurt ... Pas de nouvelles de Kurt ... Certains hommes de pouvoir sont des opprimés frustrés Certains ont pris siècles après siècles plaisir à manipuler Les esprits disent que là-haut rien n’est ni blanc ni noir Les bons, les beaux et les salauds sont tous potes, tu peux me croire Ils nous observent amusés de leur laboratoire La vie est une expérience truquée, veuillez sortir vos mouchoirs Témoin malgré moi de vos réincarnations J’ai le médium héritage, mais je tairai ton nom ... Il vous reste le libre arbitre, tâchez d’en profiter La vie peut s’arrêter net en heurtant un sanglier Et Kurt ... pas de nouvelles de Kurt ...
3.
04:01
« Le Mal » Tandis que les crachats rouges de la mitraille Sifflent tout le jour par l’infini du ciel bleu Qu’écarlate ou vert près du roi qui les raille Croulent les bataillons en masse dans le feu Tandis qu’une folie épouvantable broie Et fait de cent milliers d’hommes un tas fumant Pauvres morts dans l’été, dans l’herbe, dans ta joie Nature, Ô toi qui fit ces hommes saintement Il est un dieu qui rit aux nappes damassées Des autels à l’encens, aux grands calices d’or, Qui dans le bercement des hosannah s’endort Et se réveille quand des mères ramassées Dans l’angoisse et pleurant sous leurs vieux bonnets noirs Lui tendent un gros sou lié dans leurs mouchoirs
4.
« L’ours polaire » J’ai vu un ours polaire dans mon jardin Je ne pensais pas mon cœur refroidi à ce point Tout à l’entour est horizon vierge immaculé À 360 degrés à la ronde pas la moindre idée Je rassemble dans la neige molle notes et mélodies Elles se roulent à mes pieds comme une meute de Huskies J’enroule de deux laisses mes paroles et mes mots Qu’ils me tirent au loin comme des chiens de traîneau Je vais vers le pays où l’agile femme pingouin Se transforme en divine princesse femme dauphin Mon cœur se perdait sur une banquise de question Plus vite j’avance, plus vite la glace fond Peut-être cet ours apportait-il une réponse Plus le temps de penser, maintenant moi je fonce Je vais vers le pays où l’agile femme pingouin Se transforme en divine princesse femme dauphin Plus j’imagine l’eau miroiter sur sa peau lisse Plus vite ma musique sur la neige glisse
5.
03:02
« Poison Alice » Chaque, chaque jour que l’homme crée, que l’homme crée Il y a toujours une machine Pour exploiter, filtrer, enregistrer Toutes les données sur ta trombine Chaque, chaque jour que l’homme crée, que l’homme crée Il y a toujours un poison Pour t’affaiblir, te rendre addict, t’exploser Ronger ton cœur jusqu’au trognon Ou pourrais-je trouver l’appli pour me soigner Je veux la télécharger ? Quel savant divin cette fois trouvera le remède A t-on vraiment besoin d’aide ? Nos nourrissons tètent le poison dès le biberon Il faut faire bien attention Comment faire pour que tout cela ne parte pas en vrille M et Mme Lact ont une fille ...
6.
03:48
« Time Dealer » Du temps, pour pouvoir s’en fiche d’en perdre Du temps, pour pouvoir reprendre mon souffle Du temps, pour démonter toutes ces barrières Du temps pour marcher sur de nouveaux continents Time dealer please come around Toujours K.O au dernier round Du temps, pour échanger avec tous mes frères Du temps, pour boire au sein de d’autres cultures Du temps, pour jouer de tous les instruments Du temps pour vous charmer de nouveaux sons Time dealer please come around Toujours K.O au dernier round Du temps, pour méditer sur le temps qui passe Du temps, pour voire grandir mes enfants Du temps, pour aider le monde à nettoyer sa crasse Du temps, pour vous aimer comme le plus bel amant Time dealer please come around Toujours K.O au dernier round Se baigner nu dans la mer rouge turquoise Et voir nos noms lentement s’effacer de l’ardoise Il faut laisser le temps au dealer de temps Se droguer de vie et s’en remettre au vent ... Du temps, pour en distribuer tant que tant Du temps, à ne plus savoir qu’en faire Du temps, pour être devant et pas derrière Du temps, pour être devant et pas derrière
7.
« Transfiguration Day » Waiting Facing the sky Storm, Thunder, blood red streams Ocean’s claws scratching the earth Transfiguration day is comin’ A dozen of angels like dolphins in the sky Mystic wing’s ballet leave crimson traces on the clouds Foam touch your hips and the ground starts shakin’ Standing hands in hands feet in the sea, waiting ... For Transfiguration day Storm, thunder, blood red streams Perverts gods and goddess shouting their mad love Thabor mountain melts in the ocean Foamy claws open the earth
8.
« Apocalypse Lente » Ballade avec femme et enfants Un beau dimanche de printemps C’est notre coin préféré je crois Et la mer brandit tous ses éclats Main dans la main, cercles mystiques On a même pensé au pique nique Cette journée se doit d’être la plus belle Avant que ne noircisse le soleil Dans l’attente... Apocalypse lente On s’embrasse, on rit, on pleure On aimerait tant repousser l’heure C’est important de serrer ses proches Lorsque l’on sent que la fin est proche Dans l’attente... Apocalypse lente Le vent sort sa dague et conduit la vague ... Puis plus rien, je respire encore Nous sommes ensemble jusqu’à la mort Rêve ou triste réalité Tout cela nous pouvions l’éviter Continuons à ne rien faire À regarder monter la mer Sommes nous tous devenus des moutons Pour confier à Donald le bouton ... Dans l’attente... Apocalypse lente Le vent sort sa dague et conduit la vague ... Après les premières détonations Il y a encore des transactions Important de négocier des marchés Pour recycler tous ces noyés...
9.
02:59
« La Rançon » TES bras — Ô le poison qu’en vain tu dissimules ! M’enserrent froidement, comme des tentacules. Viens, nous pénétrerons le secret du flot clair, Et je t’adorerai, comme un Noyé la mer, Les crabes dont la faim se repaît de chair morte Nous feront avec joie une amicale escorte. Reine, je t’élevai ce palais, qui reluit, Du débris d’un vaisseau naufragé dans la nuit. Les jardins de coraux, d’algues et d’anémones, N’y défleurissent point au souffle des automnes. Burlesquement, avec des rires d’arlequins, Nous irons à cheval sur le dos des requins. Tes yeux allumeront des torches de phosphore À travers la pénombre où ne rit point l’aurore. Je suis l’être qu’hier ton sein nu vint charmer, Qui ne sut point assez te haïr ni t’aimer, Que tu mangeas, ainsi que mange ton escorte, Les crabes dont la faim se repaît de chair morte. Tu l’enserras, avec de visqueuses douceurs, Du même enlacement que les pieuvres, tes sœurs... Viens, je t’accorderai le remords qui m’accable, Sans la paix du pardon profonde et délectable. Viens, je t’entraînerai jusqu’au lit du flot clair Et j’aimerai ta mort dans la nuit de la mer.

credits

released April 1, 2020

license

all rights reserved

tags

about

Clara Venus Loperhet, France

"Clara Vénus c'est un son puissant, des riffs saturés, un groove, une fusion, le tout porté par une rythmique explosive !"

Mais Clara Vénus c'est aussi l'union des poètes maudits (le nom du groupe est extrait du texte Vénus Anadyomène d'Arthur Rimbaud) et d'une musique rock sauvage et brutale, viscéralement engagée en faveur des Libertés !
... more

contact / help

Contact Clara Venus

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Clara Venus, you may also like: